RETOUR AU SOURCE DE LA VIE!

in #fr3 years ago

DQmU3swxRAM72bDEfPDAL16ZR4pJ3ByENRgjG1ovQwKEBnC.jpg

La nuit comence à tomber.
Comme chaque soir, c'est un émerveillement de voir les derniers rayons du soleil,
tentant de se faufiler à travers les feuilles des arbres épais,
pour éblouir une dernière fois le toit de mon chalet.

forest-931706_640.jpg

J'entend au loin un hibou solitaire, comme moi...
Depuis combien de temps suis-je ici ?
Je ne me souviens plus exactement, plus d'agenda, de calendrier, de montre pour mesurer et essayer
de contrôler le temps qui passe...

pocket-watch-3156771_640.jpg

Tout ceci est bien loin dans ma mémoire.
J'ai quitté le monde des hommes qui était devenu insupportable,
consommation,productions, destructions, tous ces fléaux ont faillit avoir raison de notre si belle planète.
J'avais tout matériellement, un jardin cloturé, une belle maison emplit de caméra car tout peut arriver,
un cambriolage, le feu, un court-circuit.
Mais, il me manquait le principal : "la liberté"!
Ce mot n'avait plus de sens dans cette société moderne robotisé, et cette nouvelle loi
qui nous imposait d'avoir un implant dans le crâne, pour surveiller si nous suivions la bonne conduite,
sans enfreindre les règles de plus en plus sévères.

robot-3010309_640.jpg

Notre vie se réduisait à dépendre de cette chose qui était en nous, nous vampirisait de sa présence malsaine,
et nous épiait jours et nuits...
Jusqu'au jour où je fus contacté par une société au nom étrange :"Andjéty".
Elle avait fait face au pouvoir central mondial qui existait à présent.
Et elle pouvait se le permettre,
elle possédait la moitié des capitaux mondiaux de cette planète et les meilleurs scientifiques,
engagés dans la préservation de la nature, et qui avaient anticiper cette menace.

ank-1215064_640.jpg

Sans eux le monde ne serait que béton et plastique, aséptisé telle ses robots à face en silicone sans âme...
Le contrat était simple, faire don de tout ce qu'on possèdait contre la mutation en un animal disparut,
tout en conservant son esprit implanté en lui, et vivre éternellement en étant le gardien d'une zone
de forêt, de mer, ou bien de montagne, selon nos affinités avec le milieu.

hintersee-3397784_640 (1).jpg

Nous étions choisit en raison de nos facultés à survivre en pleine nature,
et notre respect de l'environnement, notre connaissance de la faune et la flore de cette Terre.
Peu de candidat furent choisit sur les 25 milliards que nous étions maintenant,
la plupart vivant dans les tours de cristal synthétique qui montaient à des hauteurs sans fin dans le ciel.
La population en grande majorité se nourissait de pastilles vitaminés sans goût, sans odeur, sans texture...
Nous faisions nous encore parti de l'ancienne génération privilégié, qui avait connu l'opulence de
la vrai vie terrestre ...

animal-1283347_640.jpg

Je choisit la transformation en ours brun, animal déjà présent à la préhistoire,
puissant et rusé, solitaire mais protecteur si ses proches sont en danger.
Nous avions le droit de n'emmener qu'une chose qui nous tenait réellement à coeur.
Pour moi ce fut mes livres!
Que faire sans eux, sans cette ancienne connaissance si cher à mon coeur.
Mon moment préféré était le soir, quand au coin du feu, après un bon repas composé de baies et de racines,
je prenais l'un de mes ouvrages préférés !
"Ultima Thulé" de Jean Malaurie, ce témoignage unique de la vie des Inuits avant qu'ils ne soit eux aussi
contrôler et qu'ils ait perdu leur coutumes ancéstrales et leur légendes magiques qui peuplait mes rêves
d'enfants.

wolf-2741085_640.jpg

"L'appel de la forêt" de Jacques London, l'histoire de Buck, ce chien privé de liberté, se battant pour sa survie
et redevenant un loup sauvage et libre dans la forêt canadienne.
Et "Rebecca" de Daphné du Maurier, pour ne pas oublier profondément mon côté humain,
ce suspens se situant dans un domaine au jardin mystérieux sombre mais aussi enchanteur,
si bien décrit par Daphné, maître du suspens à son époque.

cabin-1081733_640.jpg

Je vous laisse, le sommeil commence à m'envelopper,
demain, je reprend mes flanneries dans les profondeurs de la forêt,
respirant la mousse humide de rosée, me rafraîchissant au bord de la rivière,
tout ça en surveillant que le cycle de la vie sacré de la nature suive son court ...

Merci a @depereenfils pour se challenge inspirant et à @ofildutemps pour cette merveilleuse image.

Toutes les photo sont de https://pixabay.com/fr/

#uneimageuntexte est un challenge amateur permettant aux auteurs en herbe d’écrire leurs propres petites histoires.
Le principe est simple : une image choisie et postée par le maître du challenge sert d’inspiration aux participants qui imaginent une histoire de 2000 mots maximum dans le style, le genre et l’esthétisme de leur choix. Tout est possible, la seule limite étant l’imagination !
À la fin du challenge, le maître choisi parmi les textes participants celui qu’il préfère personnellement et déclare son auteur vainqueur.
Le vainqueur devient le nouveau maître du challenge et choisi, à son tour, une image de son choix qui servira d’inspiration pour le challenge suivant.

lien stemit.jpg

Sort:  

Je viens de te découvrir. Je pensais que @tipousa était seule dans la compétition, mais là tu viens brouiller les cartes avec ce très beau post. Félicitations!

Merci beaucoup, la competition est rude, @tiloupsa a énormément de talent ! Haha 😉

BRAVISSIMO !!! Bon, là, on nage en pleine science fiction mais pas si fiction que ça car je crois que c'est déjà en branle. Pour le mauvais côté des choses hélas. Dis... Il y a cependant une image qui ne colle pas avec ton récit : regarde à la fenêtre du chalet : C'est une ville et on y voit même un clocher. On peut dire alors que le business man transformé en ours vit dans une communauté de Andjéty (c'est koi ce nom bidon ? ha!ha!) quelque part perdue dans les forêts de montagne, d'où la présence d'autres habitations... hum ? En tout cas, bravo ! c'est super bien écrit et puis si le début démarre dans une espèce de désespoir sans fond, la fin ouvre la voie à l'espoir d'une vie nouvelle. Si Andjéty daigne me contacter, je choisis "lézard"... il parait que ça passe sa vie à lézarder, ce petit machin sympathique ;-)

Merci @tiloupsa ! Recherche bien
Andjety n' est pas un mot choisit par hasard, il a un sens dans l'histoire ...
Mon ours brun fixe le soir une image de son ancien village à la fenêtre, car parfois il est nostalgique, il lui reste son esprit humain !

j'ai trouvé : Andjéty, spoil spoil spoil spoil... bien vu ! Ok pour la nostalgie de l'esprit humain... c'est pour ça que ton ours a l'air si abattu sur son lit hi!hi!

Chut! Il faut pas le dire, et laisser la surprise aux autres ! 🤫
Je te vois bien en lézard, bronzant au soleil avec un cocktail !!! Haha ...

oki oki, j'enlève ma remarque pour ne pas spoiler, tu as raison !

On commence à vivre sérieusement la compétition @archeothot, ton histoire est très originale! Merci pour ta participation.

Merci à toi, c'est cette image qui m'a beaucoup inspirée ! 😉

Je t'ai nominé pour un autre challenge

Merci d'avoir pensé à moi,c'est très gentil.
Je vais le faire dans les jour qui suivent.

Super! je trouve que ce challenge dévoile un peu une facette de celui ou celle qui le fait et c'est plutôt sympa!

Quelle originalité!
Je me dis parfois que l'esprit est sans limites!
Bien joué et merci à toi!

Merci beaucoup,c'est gentil.
Je dois dire que l'atmosphère de cette image m'a inspiré !