Voiture autonome : la chasse aux sorcières démarre sur les chapeaux de roue !

in #fr4 years ago

Vous le savez sans doute, un véhicule autonome Uber a tué une piétonne la semaine dernière à Phoenix, en Arizona, aux Etats-Unis. La femme, âgée de 49 ans, traversait la route à côté de son vélo lorsqu'elle a été percutée. Elle est décédée quelques heures plus tard des suites de ses blessures.


Photo Dilu

La voiture autonome est-elle en cause ?

Selon les premiers rapports de police, la piétonne a surgi sur la route de telle manière qu'il aurait été impossible de l'éviter, même pour un conducteur humain. D'ailleurs, une personne se trouvait derrière le volant à ce moment-là (même si le mode auto était actif), mais il n'a pas eu le temps de réagir.

Résultat de recherche d'images pour "self driving car"
Photo : Zombieite

Le risque zéro n'existe pas

La plupart des reportages que j'ai pu voir depuis mettent en cause les constructeurs, et leur soi-disant élimination des risques. Cependant, pour suivre l'évolution des voitures autonomes depuis une dizaine d'années, jamais je n'ai entendu le moindre ingénieur dire que le risque d'accident serait ramené à zéro. Tout simplement parce que c'est impossible.

La plupart des accidents de la circulation ont lieu suite à une erreur humaine. Non pas que le matériel n'est jamais en cause, mais les statistiques sont formelles, la majorité des accidents sont imputables à l'humain : alcoolisation, excès de vitesse, non respect du code de la route, inattention, fatigue, etc.

Résultat de recherche d'images pour "uber autonome"
Photo Seth Rosenblatt

En éliminant ces aléas, on diminue déjà les risques. En effet, jamais on ne verra une voiture autonome bourrée. Elle est programmée pour respecter le code de la route, et ses capteurs, caméras et lasers lui permettent une attention de tous les instants, sans jamais fatiguer. Ainsi, c'est une grosse part du risque qui est supprimée, et c'est donc de l'extérieur que la majorité des problèmes arriveront.

La voiture ne pourra jamais prédire l'avenir. Elle ne pourra jamais prévoir le gars qui va griller le feu à 80 au lieu de 50. Elle ne pourra pas prévoir celui qui a refusé la priorité. Et elle ne pourra pas prévoir cette piétonne qui déboule de derrière un véhicule, son vélo à la main, en dehors des passages piétons. Et elle ne pourra pas non plus prévoir ce clou sur la chaussée qui va fragiliser son pneu qui sera susceptible d'éclater à 130 sur l'autoroute.

Prenons un autre cas. Le dilemme informatique. Le dilemme humain. La voiture a le choix entre percuter un enfant, une personne âgée ou un mur. Que devrait-elle faire ? Qu'est-ce qu'un humain ferait ? Que feriez-vous ? Les ingénieurs en deep learning s'arrachent les cheveux sur ce genre de cas. Un casse-tête pour les ingénieurs, les machines et les hommes.

On pourra dire ce qu'on veut, mais véhicule autonome ou pas, le risque zéro n'est qu'une utopie. Même lorsque la chaussée ne sera empruntée que par des véhicules autonomes, il continuera d'y avoir des accidents.

Tout ça pour dire que si les médias annoncent à tort et à travers que "la voiture autonome devait éliminer les risques sur la route", ce n'est pas, n'a jamais été et ne sera jamais vrai. Jamais aucun ingénieur, aucun constructeur, ne s'avancera sur une pareille bêtise. La voiture autonome pourra rendre les choses plus faciles, diminuer le nombre de tués sur la route, mais le risque existera toujours.

Et vous, que pensez-vous de cet accident ? Êtes-vous pour ou contre les véhicules autonomes ? Pourquoi ?

Sort:  

Les véhicules autonomes ne permettent pas d'éviter tous les accidents mais conduisent mieux que la plupart des humains

Pour avoir parcouru pas loin de 700km ce weekend sur les autoroutes Française, je suis persuadé qu'un véhicule autonome conduit mieux qu'un grand nombres des personnes que j'ai croisé sur mon chemin (moi y compris).

Comme toujours il y aura des erreurs, des problèmes, des déconvenues, mais dans le fond, pas plus que ce que n'importe quel être humain. Comme tu l'as expliqué, le véhicule une fois correctement programmé respecte les vitesses, les distances de sécurités, les priorités,...

Bref tout un tas de chose que malheureusement, peu de personne accorde encore de l'importance.

Je n'étais pas au courant pour la dame ;( je pense comme toi , il n'y a rien de parfait et les voitures autonomes ne sont pas à l'abris de tout les accidents à 100 % , on ne peut pas contrôler l'imprévisible , belle réflexion , merci !

En tant que passionné de voitures et de conduite, je ne suis pas favorable aux véhicules autonomes, bien que je comprenne que cela soit une révolution pour ceux qui n'ont pas la possibilité de conduire (ou ceux qui n'aiment pas) et c'est vrai que c'est une technologie qui limite les accidents.
J'ai déjà eu l'occasion de conduire une voiture semi-autonome, et personnellement je n'ai pas adhéré : pour moi c'est à l'Homme de contrôler la machine et pas à la machine de contrôler l'Homme.

Pourtant la voiture est le dernier bastion résistant à une assistance plus poussée. Ce que l'on essaie d'appliquer à la voiture, on l'a déjà fait pour les trains, les avions, les bateaux, les métros, les bus, les trams...

Oui c'est pas faux, et dans un sens je comprend ce que tu veux dire, mais je trouve ça triste que le monde s'automatise de plus en plus. On nous a fait avec un cerveau, des bras et des jambes; et pour beaucoup, on a la chance de pouvoir s'en servir correctement. Je comprend la technologie qui aide ceux qui ne peuvent pas y avoir accès autrement (ou ceux qui ne veulent pas ou bien qui sont dangereux) mais je trouverai ça triste qu'on prive la majorité des gens de l'aspect manuel de l'utilisation. Car c'est ça aussi qui fait le charme de la vie : si on ne nous laisse plus rien faire par nous même, les générations à venir ne sauront plus rien faire tout seul, et au moindre bug technologique, ce sera la panique !

Te fais pas de souci, je pense que la voiture "plaisir" ne disparaîtra jamais, je vois ce que tu veux dire !