S01E07 Die and Retry

in #fr3 years ago (edited)

Des projets, j'en ai démarré des tonnes.
J'ai fait des courts métrages et webséries sur Youtube, forcé quasi dix ans sur un groupe de metal, fait du webdesign, webmastering et rédaction pour un site web d'actu geek, animé des live sur Twitch, créé un jeu de rôle papier de toutes pièces que j'ai voulu commercialiser...

Preuve que je n'en ai pas terminé, je rédige un journal sur cette merveilleuse plateforme et j'ai encore quelques projets en cours que j'essaie de tirer vers le haut.

Comme vous pouvez le deviner, rien de que j'ai entamé n'a vraiment marché. Et je me suis toujours questionné sur les raisons.

D'après moi, il ne s'agit pas d'un manque de travail. Je me suis toujours beaucoup investi dans mes idées et j'ai toujours cherché à peaufiner mon travail au maximum. Mes productions sont assez propres. Je pense que le problème vient majoritairement d'un syndrome que je me suis inventé, et qui parlera peut être à certains d'entre vous, le syndrome du pas mauvais.

Réfléchissez aux personnes que vous connaissez ou suivez qui ont eu du succès à un moment donné, qui les ont menés à avoir du monde pour apprécier leur travail et dont vous faites partie. Vous les appréciez car ils sont talentueux dans leur domaine, quel qu'il soit.

Le pas mauvais n'est pas quelqu'un de particulièrement talentueux dans un domaine justement. Il sera capable de fournir un job honnête et propre, juste suffisant pour être de qualité.
Et quelle que soit la profusion de domaines dans lesquels il sera relativement compétent, il ne le sera jamais assez pour franchir le cap qui lui permettra d'être remarqué.

J'aime voir des nouveaux jeunes créateurs remercier leur communauté au moment où ils se rendent compte que leur nombre de vues commence à largement dépasser leurs attentes, ou lorsqu'ils tombent sur un commentaire qui leur fera vraiment se rendre compte que ce qu'ils font a du sens.

En attendant, je ne sais pas si j'aurais dû continuer ces projets, si à force de travail, ça aura fini par marcher. Ou même, si j'aurais dû laisser tomber toutes ces idées pour me forger une expertise sur un seul et unique sujet.

Est ce que j'ai perdu mon temps ? Je ne sais pas.

En attendant, mes groupes de musique me demandent de chanter, car je suis un chanteur pas mauvais. Je fais le taf à la guitare, on me demande de photoshoper deux trois bricoles car "ça fera l'affaire" et mes live de jeu de rythme sont un bon passe temps en attendant que les big fish démarrent le leur.
Après tout, je joue à ce style de jeu parce que je ne suis pas complètement nul dessus.

Désolé pour ce post un peu défaitiste, mais je suis vraiment curieux de savoir si d'autres personnes se retrouvent dans ce que je décris.

Dans un sens, être pas mauvais c'est déjà pas si mal, non ?

Sort:  

Peut être que les pas mauvais ne deviendront jamais connus et célèbres, mais au moins un pas mauvais essaie est entreprend. Il n’a pas peur de se tromper ou de découvrir de nouveaux domaines et c est ça qui fait d’un pas mauvais quelqu un de bien!!